Une plaque vendue à 8 millions d’euros

Trouver des pièces pour la réparation et la rénovation de son auto
juillet 3, 2017
La Bretagne est la reine de l’assurance auto
septembre 27, 2017

Actuellement, on entend parler de ces fameuses plaques d’immatriculation vendues à des prix exorbitants qui dépassent même la valeur de la voiture sur laquelle on la met. On peut dire qu’il s’agit d’un petit luxe que de très rares personnes peuvent s’offrir. En effet, dans certaines ventes aux enchères, les plaques se vendent au-delà d’un Millon de dollar. Plus le chiffre affiché est moins grand, plus le prix augmente. Les ventes sont tantôt organisées par les entités publiques tantôt par des organismes privés. Certaines personnes ont fait fortune dans cette petite affaire. En effet, ils ont réussi à vendre des plaques rares, allant de 25 000 à 8 millions d’euros.

Collectionner les plaques à un chiffre

Selon certains livres de record, un collectionneur peut posséder plus de 30 000 plaques d’immatriculation à son effigie. Vous pouvez en trouver chez certains magasins spécialisés. Même si vous vous en procurez pour le simple plaisir des yeux, il reste cependant possible de renter dans le marché des plaques en les proposant sur internet. Vous tomberez peut-être sur celle qui fera votre fortune à vous aussi. Sinon, elle restera un objet de collection pour les simples passionnés ou très utiles dans le cas d’une restauration de voiture ancienne. D’ailleurs, les collectionner semble intéresser tout le monde, milliardaire ou pas. Une plaque version récente n’a quasiment aucune valeur, d’où la préférence pour celle qui décoraient les voitures anciennes. La plaque qui coûtait 8 millions de Dollars possédait le numéro 5. La mode actuelle tend en effet vers les chiffres uniques à Dubaï. Elles deviennent un ornement ou accessoire indispensable aux voitures de luxe comme les Lamborghini ou les Rolls-Royce. Notez que le prix initial se fixait à 5 millions d’euros pour la plaque numéro 5.

Une petite fortune pour une seule plaque

Le plus étonnant dans ces ventes aux enchères, c’est de constater la passion qui anime les acheteurs. La plupart d’entre eux n’hésitent pas à proposer le double du prix de départ afin d’en acquérir. De ce côté, il n’y a aucune différence avec les ventes d’œuvres d’art. Notez que la plaque d’immatriculation numéro 1 a coûté 14 millions d’euros au propriétaire actuel. En réalité, ces personnes croient aux chiffres porte-bonheurs. Cela a un caractère un peu fétichiste. Sait-on jamais, de là réside peut-être l’origine de leur grande richesse ?
Au-delà de cette explication, ces milliardaires se servent en fait de ces accessoires en guise de publicité. Une telle nouvelle ne peut pas rester sans effet .De même, les ventes aux enchères de plaques permettent de réunir les plus fortunés afin de se faire de nouvelle relation d’affaires. Chose plus insolite encore, la plaque acquise par Balwinder Sahani, le propriétaire désormais du numéro 5, a coûté dans les 25 millions d’euros. On se demande donc combien vaut les numéros 2 ou 1 actuellement.